Le dressage signifie servir et présenter des aliments dans une assiette. Cela dit, cela semble être une tâche facile à réaliser. Cependant, c’est un processus plus complexe et créatif qu’il n’y paraît, car des facteurs tels que le plat choisi, les couleurs de la recette, la quantité de nourriture servie ou la présentation des vinaigrettes et des sauces sont impliqués. entre autres. Depuis le Restaurant GreenSuites, nous voulons vous apprendre les astuces pour que vous arriviez à ce que la nourriture, à première vue, pénètre par les yeux. Prenez note de ces quatre conseils et surprenez votre famille et vos amis avec un dressage incroyable!

1. Choisissez le bon plat

Vous avez sûrement entendu l’expression “manger avec les yeux” et c’est la phrase qui définit le mieux un dressage correct et appétissant. La tâche de cuisson ne se termine pas dans la casserole. Après avoir préparé la recette en question, nous devons nous occuper de sa présentation dans l’assiette si nous voulons surprendre l’autre personne avec un plat visuellement délicieux. Autrement dit, le dressage est la touche finale afin que le dîner reçoive une première bonne impression du plat qui sera mangé plus tard. Pour choisir le plat le plus adapté, il faudra tenir compte du type de nourriture servie, car, en fonction de cela, nous choisirons l’un ou l’autre. Il existe de nombreuses options différentes. Cependant, si vous allez servir un repas avec beaucoup de jus, vous devez éviter les assiettes ou les planches plates.

2. Profitez des couleurs et combinez-les bien

Les couleurs transmettent aussi des concepts de la gastronomie et il faut savoir profiter de leurs tons pour créer un paysage coloré et contrasté entre différents aliments. Dans ce cas, vous devez profiter des sensations produites par les couleurs et garder à l’esprit que les tons clairs font ressortir davantage les aliments dans l’assiette, tandis que les tons sombres peuvent générer un joli contraste si les aliments sont légers et monochromes. Des couleurs telles que le vert, qui transmet la fraîcheur, l’orange, qui provoque l’appétit, ou le rouge, qui évoque l’effusion, peuvent être intéressantes à utiliser dans l’assiette.

3. Dans un dressage, moins c’est plus

L’expression galvaudée “moins c’est plus” dans le monde de la mode s’applique également à la gastronomie. Dans tous les cas, le protagoniste doit toujours être l’aliment de la recette et, ce qui est ajouté, c’est-à-dire les éléments décoratifs du plat, ne doit fonctionner que comme exhausteurs de goût. Une assiette trop décorée, dans laquelle on ne sait pas exactement ce qu’est la nourriture, peut mal paraître. L’idéal est d’ajouter une sauce bien étalée, des légumes bien hachés ou d’autres aliments ajoutés qui passent en arrière-plan sans surcharger le résultat final.

4. Soyez prudent avec les sauces d’accompagnement

La créativité dans le dressage est la clé pour réaliser une présentation voyante et agréable. Pour commencer à pratiquer et devenir un vrai chef professionnel, vous pouvez prendre note de ces idées:

– Utilisez un moule rond pour servir la purée ou la sauce en faisant un demi-cercle à l’intérieur et faites glisser doucement l’accompagnement pour obtenir un résultat voyant. Ensuite, vous pouvez ajouter la viande ou le poisson correspondant à l’assiette.

– Servez une petite quantité de sauce et étalez-la avec une spatule à pâtisserie en lui donnant la forme que vous aimez et en réalisant un mouvement visuel qui attirera l’attention de tous à table.